Quelle philosophie éducative ?

Telle qu’elle est enseignée aujourd’hui, la connaissance perçoit mal la complexité : soit elle sépare les données, soit elle n’y voit que confusion. Dans le cadre des deux filières proposées, sans exclure bien entendu les savoir-dire (connaissances), nous privilégions les savoir-faire (compétences) mais également, sinon principalement, les savoir-être et ce, grâce à la place que nous donnons à l’éducation sportive dans nos formations.

Le modèle pédagogique qui nous anime s’inspire largement de la notion de « complexité » (Edgar Morin), c’est-à-dire l’idée que la pensée n’advient qu’à la suite d’un apprentissage systématique et requiert un environnement adéquat, situation que nous favoriserons dans notre action pédagogique. Cette action sera menée par des pédagogues capables de guider, d’accompagner les formés pour atteindre leurs objectifs.

Il nous semble pertinent d’aborder l’enseignement différemment, de repenser ce qui est fait en classe. L’expérience d’apprentissage pourrait être améliorée à travers notamment des méthodes d’échanges et d’interactions permettant une ambiance de classe motivante et plus investie.

Les connaissances sont abordées de façon ludique en s’appuyant sur des supports captivants et disponibles à distance. Le texte se mêle à des images, des métaphores, des pistes audios, des histoires et des mini-quizz afin d’optimiser l’acquisition des connaissances.

Les compétences se construisent en ateliers de simulation pour connaître les différentes situations professionnelles et sociales.

La simulation consiste à placer le groupe dans une expérience relationnelle immersive. Le formateur et les apprenants reconstituent des situations professionnelles partant de la réalité du travail ou de la réalité sociale. La situation est jouée plusieurs fois pour que chacun puisse explorer les possibilités, se tromper en toute sécurité, innover, prendre confiance. Une analyse guidée permet d’identifier les croyances inappropriées et d’en construire de nouvelles. Les apprenants développent ainsi leurs compétences opérationnelles par une pratique répétée. Tous les apprentissages sont utiles et applicables dans les métiers visés par les apprenants.

Le savoir-être se construit par la pratique sportive et par l’accompagnement bienveillant. Les entraîneurs accompagnent les apprenants pour qu’ils développent leur volonté et leur persévérance dans l’atteinte d’un objectif personnel.

Une attention particulière sera accordée à la coopération et au respect loyal des règles. Nous appliquons les principes de la bienveillance à tous les niveaux pour permettre à chacun de progresser dans les meilleures conditions.

Il nous semble pertinent d’aborder l’enseignement différemment, de repenser ce qui est fait en classe. L’expérience d’apprentissage pourrait être améliorée à travers notamment des méthodes d’échanges et d’interactions permettant une ambiance de classe motivante et plus investie.

Les connaissances sont abordées de façon ludique en s’appuyant sur des supports captivants et disponibles à distance. Le texte se mêle à des images, des métaphores, des pistes audios, des histoires et des mini-quizz afin d’optimiser l’acquisition des connaissances.

Les compétences se construisent en ateliers de simulation pour connaître les différentes situations professionnelles et sociales.

La simulation consiste à placer le groupe dans une expérience relationnelle immersive. Le formateur et les apprenants reconstituent des situations professionnelles partant de la réalité du travail ou de la réalité sociale. La situation est jouée plusieurs fois pour que chacun puisse explorer les possibilités, se tromper en toute sécurité, innover, prendre confiance. Une analyse guidée permet d’identifier les croyances inappropriées et d’en construire de nouvelles. Les apprenants développent ainsi leurs compétences opérationnelles par une pratique répétée. Tous les apprentissages sont utiles et applicables dans les métiers visés par les apprenants.

Le savoir-être se construit par la pratique sportive et par l’accompagnement bienveillant. Les entraîneurs accompagnent les apprenants pour qu’ils développent leur volonté et leur persévérance dans l’atteinte d’un objectif personnel.

Une attention particulière sera accordée à la coopération et au respect loyal des règles. Nous appliquons les principes de la bienveillance à tous les niveaux pour permettre à chacun de progresser dans les meilleures conditions ».

Quelles méthodes et outils concrets ?

Cap by Cap crée un climat de confiance et s’intéresse à la singularité de chaque apprenant. Pour cela, nous mettons en place un accompagnement individualisé par un coach sportif, un coach en développement personnel spécialiste de la bienveillance et un coach pédagogique facilitateur d’apprentissage

Le sport peut être un vecteur de réinsertion pour encourager les personnes démotivées à reprendre une formation. Même si dans un premier temps, le principe d’encadrement est difficile à envisager, un coaching sportif individuel ouvre de nombreuses portes. Le contexte sportif étant mis en avant, il permettra de remotiver progressivement l’ensemble du groupe, donnant à tous la volonté de progresser. S’intéresser à l’autre et faire de son mieux pour le comprendre. Telle est notre devise. Nous l’appliquons à tous les niveaux dans notre centre de formation en accompagnant nos stagiaires dans leurs objectifs. Nous avons créé un environnement d’apprentissage qui permet à chacun de se développer socialement et professionnellement conscient que les individus se transforment par l’implication dans un groupe.

Dans notre centre, les personnes s’engagent collectivement dans des pratiques encadrées par des spécialistes. C’est un lieu où coexistent des groupes d’apprentissage de la vie sociale et de la vie professionnelle. Chacun trouve sa place dans le groupe en fonction de ses sensibilités et de ses spécificités. Nous permettons à chacun de se sentir utile pour que la motivation soit maximale.

Comment amenons-nous une personne d’une séquence de sport vers le développement des compétences professionnelles en classe ?

La méthodologie pédagogique est adaptée pour être la même que dans un entrainement sportif c’est-à-dire plus fondée sur la notion de groupe, l’entraide et le coaching, que sur la verticalité.

Cap by Cap est un centre de formation pensé spécifiquement pour redonner le goût des études à ceux qui sont hors du système scolaire. Notre principe est d’offrir une bulle sécurisante pour se perfectionner professionnellement et personnellement.

Nous avons intégré le sport et la bienveillance au cœur d’une méthode pédagogique innovante.

Le sport prend une place prépondérante dans le programme pour le développement des qualités humaines. Il sera coordonné par des entraîneurs experts capables d’accompagner les apprenants vers un accomplissement personnel.

Le sport et ses valeurs sont un point de départ pour réaffirmer les appétences pour les études et le travail.

Le sport est également un moyen de se dépasser et de développer sa confiance à surmonter les obstacles. Malgré les différences, le groupe devra s’unir pour atteindre ses objectifs.

Le sport crée un lien entre les individus aux cultures différentes. Pour cela, nous avons choisi des sports porteurs de valeurs humaines très fortes.

Le Rugby comme sport collectif porteur de valeurs tels que le respect, l’esprit d’équipe, d’engagement, de courage, de dépassement de soi, de partage, de convivialité. Coopération, poids du collectif, on existe ensemble.

La Natation comme sport individuel développant la rigueur et la performance. Rigueur, abnégation, résistance mentale, adaptation à un milieu sont les qualités de la natation.

La Boxe est vectrice fort de respect, de discipline, de confiance, de dépassement de soi et de persévérance.

Enfin, le Golf permet d’augmenter sa concentration, sa rigueur, sa détermination, son sens de l’observation et d’ anticipation.

Le propre de l’entrainement sportif c’est de pouvoir se tromper et recommencer. En cela, il nous permet d’être inventif et de trouver ses points forts. L’erreur est fondamentale, la comprendre est nécessaire pour pouvoir progresser.

Les situations qui peuvent être rencontrées sont jouées et rejouées pour s’améliorer dans chaque domaine sportif.

Les moments en centre de formation sont construits de la même façon que des entraînements sportifs. Des situations qui peuvent être rencontrées dans le métier choisi sont jouées et rejouées pour développer les compétences.

Nous avons utilisé ces mêmes principes pour toutes nos formations en considérant la mise en situation comme un entrainement à la vie professionnelle et sociale. Nous avons mis au point une méthode éducative connectée à la réalité du travail, qui optimise l’apprentissage de compétences par l’immersion et l’implication : la simulation de situations professionnelles. Pensée à partir des recherches en neuro éducation et des avancées pédagogiques, elle offre un cadre optimal au développement des compétences professionnelles et des qualités personnelles.

A quoi ressemble une journée, une semaine type pour un apprenant ?

Semaine 1 :

La première semaine est destinée au développement des compétences sociales. Un maximum d’échanges et de mise en confiance à l’intérieur du groupe.

– Des jeux de groupe, apprendre à s’exprimer en face à face et face à un public.

– Des techniques théâtrales pour bien positionner sa voix, avoir conscience de sa posture, de ses gestes.

– Souder le groupe

– Initier aux activités sportives collectives

– Initier aux techniques théâtrales

– Initier aux simulations de situations réelles

– Initier à la communication bienveillante

– Initier à l’utilisation du numérique

– Initiation à la recherche d’information sur internet

– Initier à l’apprentissage autonome avec le numérique

– Redonner goût à l’apprentissage

– Redonner goût au jeu

– Redonner goût aux interactions sociales

– Redonner goût à l’engagement dans une pratique collective

– Permettre à chacun de se sentir utile dans un groupe

– Permettre à chacun de reprendre confiance en sa capacité à apprendre

– Sensibiliser à l’attitude, au langage non verbal.

Et surtout : donner l’envie à chacun de s’intéresser aux autres, découvrir leurs besoins, les comprendre.

Écoute active, apprentissage des codes culturels, des normes de groupes sociaux, codes vestimentaires, manières de faire et politesse.

Définir ses propres objectifs

Définir les règles de fonctionnement du groupe en formation

Définir les priorités d’apprentissage

À partir de la seconde semaine :

S’améliorer par un entrainement aux compétences sociales et professionnelles sur le même modèle que l’entrainement sportif. Chaque demi-journée agit en synergie avec toutes les autres et profite à l’ensemble de la formation. L’entrainement sportif commence par une phase collective sous la direction d’un entraîneur. Ensuite viennent les explications et les démonstrations sur l’exercice : on fixe les objectifs collectifs et chacun fixe ses objectifs individuels. Un exercice d’apprentissage est travaillé à chaque séance. Chacun teste, répète les gestes, les techniques, les placements et les tactiques. Ensuite vient la mise en situation dans un match en appliquant l’exercice travaillé. Chaque séance se termine par un match normal avec arbitrage classique.

Demi-journée compétences sportives 4H00 : permet de développer la confiance en ses capacités et la confiance envers les autres. Elle permet d’avoir un rôle précis dans un groupe et d’agir en suivant un objectif individuel intégré dans un objectif collectif.

– Arrivée des sportifs

– Retour sur l’entraînement précédent

– Echauffement / concentration /

– Technique ou tactique à apprendre / objectifs individuels et collectifs

– Entrainement autour de la technique ou tactique

– Match d’entrainement

– Debrief / journal d’entrainement

 

Demi-journée compétences sociales 4H00 : profite à la personne dans ses interactions sociales.

– Méthodologie / concentration / objectif de la demi-journée

– Jeux de groupe

– Analyse de situations vécues dans le monde social, sélection d’une compétence à perfectionner, apports théoriques et démonstration en situation par le formateur

– Entraînements autour de la compétence

– Mise en situation sociale

– Debrief

Demi-journée compétences professionnelles 3H00 : est spécifique au métier choisi par l’apprenant et au diplôme qui lui est associé.

– Méthodologie / concentration / objectif de la demi-journée

– Jeux de groupe

– Analyse de situations vécues dans le monde professionnel, sélection d’une compétence à perfectionner, apports théoriques et démonstration en situation par le formateur

– Entraînements autour de la compétence

– Mise en situation professionnelle

– Debrief

Demi-journée valorisation 3H00 : permet de développer l’estime de soi, de faire le point sur son parcours personnel et de partager son ressenti émotionnel. Elle ouvre la possibilité d’affirmer sa singularité et de partager ses compétences insoupçonnées. Également liée au futur métier et aux objectifs des apprenant. Les évaluations formatives permettent de se positionner et de solliciter les encadrants sur des besoins spécifiques. Un accompagnement individuel est offert à chacun pour recueillir son ressenti émotionnel.

– Accompagnement individualisé

– Apprentissage différencié sur plateforme numérique

– Evaluation formative

– Les apprenants font leur atelier

– Minutes : valorisation par les encadrants

La demi-journée de valorisation est également liée au futur métier et aux objectifs des apprenants. Les évaluations formatives permettent de se positionner et de solliciter les encadrants sur des besoins spécifiques. Un accompagnement individuel est offert à chacun pour recueillir son ressenti émotionnel.

Ensuite l’apprentissage différencié des savoirs sur plateforme numérique permet à chacun de progresser à son rythme.

A la fin, une évaluation formative porte sur les connaissances sociales et professionnelles abordées pendant la semaine, elle reste personnelle. L’équipe encadrante valorise l’évolution individuelle et collective.

La demi-journée se termine par des mini-ateliers menés par les apprenants, formidable occasion pour découvrir leurs compétences insoupçonnées.